Credits immobiliers

La SCPI permet de diversifier votre contrat d'assurance-vie

L’investisseur en société civile de placement immobilier ou SCPI peut souscrire de deux manières : en direct ou par le biais de l’assurance-vie. Dans le cas de cette seconde option, la diversification est favorable, aussi bien en ce qui concerne le portefeuille lui-même que sur le plan du contrat d’assurance-vie proprement dit.

Au niveau de l’assurance-vie

Si les supports autrefois utilisés par les assureurs étaient les fonds en euros, il est désormais possible d’opter pour d’autres types d’actifs qui constituent les unités de comptes, dont les fameuses SCPI. Elles permettent alors non seulement une très intéressante diversification du contrat, mais aussi une augmentation significative du rendement du produit qu’est l’assurance-vie.

Les SCPI font partie des supports en unités de comptes comme nous venons d’en toucher mot, au même titre que les OPCVM, les actions et les obligations ou encore les titres vifs et les autres actifs financiers.

Grâce à l’immobilier que sont les SCPI, il est possible de :

  • choisir des supports en fonds en euros diversifiés et sécurisés. La composition serait par exemple la suivante : 30% d’emprunt émis par l’État, 25% d’obligations du secteur privé, 25% d’obligations du secteur public, 10% de placement immobilier (dont les SCPI), 5% d’actions d’entreprise et 5% de produits boursiers structurés. Cette composition donne lieu à un profil équilibré, à la différence du profil sécurisé qui est moins rémunérateur.
  • opter pour des supports en unités de comptes diversifiés. La composition serait par exemple des fonds monétaires à faible proportion, des obligations d’État et des obligations d’entreprises (à hauteur de 10%), des actifs à prépondérance immobilière comme les SCPI et les OPCI (organismes de placement collectif immobilier) à hauteur d’environ 30%, ainsi que des actions. Ces produits sont énumérés ci-dessus par ordre d’importance de leur volatilité et de leur performance du point de vue gain à long terme. Ainsi, les unités de comptes donnent lieu à un meilleur rendement mais la volatilité génère un niveau de risque assez élevé.

Maison, Argent, Euro, Calculatrice

Au niveau du portefeuille d’investissement

Ces SCPI s’inscrivent dans le patrimoine de l’investisseur dès lors qu’elles sont souscrites, même à travers l’assurance-vie. Ce qui est le plus intéressant, c’est de pouvoir acheter le nombre de parts voulu et ce, sans contrainte de nombre minimal à souscrire comme dans le cas d’un investissement en direct. Il est donc possible de diversifier ces SCPI par société de gestion par exemple et par typologie (SCPI de commerces, de bureaux, de santé, etc.).

Bien choisir son assurance-vie

Pour les investisseurs peu avisés, il vaut mieux confier le pilotage de la gestion par l’assureur lui-même qui étudiera le profil de chacun d’eux afin de proposer une offre personnalisée.

Ceux qui s’y connaissent mieux pourront faire une analyse préalable de la segmentation par catégories de classes d’actifs quels que soit le type de support (en fonds en euros ou en unités de comptes). Cela, tout en tenant compte de la volatilité et du potentiel de rendement.

Bien choisir son assurance-vie, ce n’est donc pas uniquement comparer les divers supports mais avant tout évaluer le rendement du contrat lui-même. C’est plutôt la qualité de ces supports qu’il est intéressant de faire ressortir, par rapport à leurs performances dans les années à venir, leur cycle, leur liquidité, etc.

Un mini-comparatif des plus et des moins d’une SCPI dans l’assurance-vie

Rappelons de manière succincte les avantages et les inconvénients d’une SCPI logée dans une assurance-vie :

  • les plus : une fiscalité allégée grâce aux déductions, une meilleure liquidité, un délai de jouissance raccourci (qui est d’un mois en général) et une décote sur le prix d’achat.
  • les moins : un choix limité car toutes les SCPI ne sont pas proposées dans l’assurance-vie, des frais plus importants.

Laissez votre commentaire à propos de cet article